Главная » Статьи » Машиностроение » Транспорт

Выпуск автомобилей Renault: подписание рамочного соглашения
Réalisation d’une usine de véhicules Renault en Algérie : Signature d’un accord-cadre

Le constructeur automobile français Renault et les autorités algériennes ont signé hier un accord-cadre pour la réalisation d’une usine de véhicules de cette marque en Algérie, mais les négociations se poursuivent en vue d’un accord final, a indiqué hier une source de la direction de Renault à Paris

Le constructeur automobile français Renault et les autorités algériennes ont signé hier un accord-cadre pour la réalisation d’une usine de véhicules de cette marque en Algérie, mais les négociations se poursuivent en vue d’un accord final, a indiqué hier une source de la direction de Renault à Paris. "Un accord-cadre a été signé le 25 mai dernier. Il démarre un processus de négociations qui se conclura par la signature d'un accord définitif ", a dit une porte-parole du constructeur sans plus de précisions, arguant du fait que les deux parties "se sont mutuellement engagées à ne pas communiquer sur le contenu de l'accord", selon ses termes. Des négociations entre Renault et les autorités algériennes concernées pour la construction d’une usine automobile en Algérie ont commencé il y a environ deux ans, avec pour objectif la production de 75.000 voitures par an, avant une montée progressive en cadence pour atteindre à terme 150.000 unités annuellement, dont une partie serait destinée à l'exportation. Le premier véhicule doit sortir des chaînes de montage 18 mois après la signature de l'accord final, selon les premières indications. Au nombre des points de désaccord qui ont retardé la conclusion rapide d'un accord définitif, le ministre algérien de l'Industrie, M. Mohamed Benmeradi, avait cité, le 25 avril dernier à Alger, celui du refus de Renault d'implanter son usine sur le site choisi par les Algériens, pour des considérations d'équilibre de développement régional, en l'occurrence Bellara (Jijel). "Les discussions ont pris plus de temps que prévu. Le partenaire étranger a considéré que le lieu proposé pour l'implantation de l'usine est loin du bassin de l'emploi et qu'il n'offrait pas les opportunités nécessaires", avait précisé le ministre, tout en indiquant que les négociations se poursuivaient sur l'ensemble du projet. Mais, selon la source de la DG de Renault interrogée ce vendredi dans la capitale française, le problème du lieu d'implantation de la future usine ne semble plus être une préoccupation majeure du côté du constructeur. En 2011, Renault a vendu plus de 75.000 véhicules en Algérie, soit environ 25% de parts de marché.
Категория: Транспорт | Добавил: kisbor (03.06.2012)
Просмотров: 513 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]