Главная » Статьи » Машиностроение » Транспорт

Развитие городского транспорта
La révolution du transport urbain

Le plan quinquennal 2010/2014 a mis sur la table du développement économique et social 286 milliards de dollars. Il consacre, dans un premier temps, 30 milliards de dollars au secteur des transports dont plus de 10 milliards pour réaliser une quinzaine de tramways dans les villes moyennes du pays. Tébessa, Constantine, Tlemcen, Skikda, Béjaïa, Alger Ouest, Blida, Béchar, Djelfa, Biskra (…), pratiquement le plus grand marché africain de transport urbain que l’Algérie a inauguré.

C’est le français Alstom qui a remporté les trois premiers contrats pour les trois plus grandes villes du pays - Alger Oran et Constantine - pour un pactole estimé à 700 millions d’euros. Les études et le suivi des travaux du tramway de Sidi Bel-Abbès et de Ouargla ont été attribués à des entreprises françaises par l'Entreprise du métro d'Alger (EMA) il y a de cela un peu plus d’un an. Il s'agit respectivement des bureaux d'études français Egis Rail pour 1,66 milliard de dinars (17 millions d'euros), et Systra pour 1,53 milliard de dinars (16 millions d'euros).
L'EMA a également confié au groupement franco-belge constitué du français Egis Rail et du belge Transurb-Technirail, la réalisation de l'étude de faisabilité de la première ligne de tramway de Mostaganem. Par ailleurs, les variantes des rames Citadis LL2 302, prévues pour équiper les
tramways algériens, et même ceux de Tunis, de Casablanca et de Rabat-Salé, seront assemblées en Algérie. Un projet industriel de
joint-venture avec Ferrovial est d’ailleurs sur…rail.

Un marché porteur puisque, selon certaines études, le tramway de Casablanca prévoit d’utiliser 72 rames. La première rame de tramway «made in Algeria» devrait sortir de l'usine d’Annaba dès le 1er trimestre 2013, selon le PDG de Ferrovial, Salah Mellek. Cette rame sera fabriquée avec une intégration locale initiale de 15% pour atteindre 30 % dès 2015.

Dotée d'un capital social de 2,1 milliards de dinars, Cital est détenue à 51 % par Ferrovial et à 49 % par le groupe français Alstom, en charge de la réalisation des tramways d'Alger, d'Oran et de Constantine. Cital aura également en charge l'entretien et la maintenance du réseau national des tramways en exploitation à travers plusieurs régions du pays.

M. K.
Категория: Транспорт | Добавил: kisbor (27.05.2012)
Просмотров: 546 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]