Главная » Статьи » Машиностроение » Сельхозтехника

Увеличение эффективности сельского хозяйства
12e RÉUNION D’ÉVALUATION DES CONTRATS DE PERFORMANCE
"Une croissance agricole de 10,6% en 2011”
Toutes les productions, ovine, bovine, celle de la volaille, y compris celle des olives
pour l’huile, ont largement dépassé les prévisions, selon le ministre.


Avec une croissance globale de 10,6%du volume de la production agricole,l’année 2011 est considérée commeune étape décisive dans la concrétisation dela politique de renouveau agricole et rural quientame sa 4e année de mise en oeuvre. La valeurde cette production, portée notammentpar les maraîchages, avoisine les 1 630 milliardsde dinars (22 milliards de dollars)contre 1 300 milliards dinars, soit une croissance,non encore consolidée, de 8,5 à 9%,contre 6% en 2010Le ministre de l’Agriculture et du Développementrural, M. Rachid Benaissa, qui aprésidé hier les travaux de la 12e réuniond’évaluation trimestrielle des contrats de performancepour le renouveau agricole et ruraldes wilayas, a présenté 2011 comme la dernièreannée de mise en oeuvre des mécanismesde contrôle et d’évaluation et du règlement dela problématique du foncier.Au sujet du foncier, il précisera que 83%des 219 000 dossiers relatifs aux concessionsagricoles ont été déposés et 5 000 actes deconcession déjà délivrés. Les dossiers jugésnon conformes ou incomplets (10%) serontétudiés au niveau de commissions de wilaya.Le délai de 18 mois imparti aux agriculteurspour déposer leurs dossiers expirera le 10 févrierprochain mais il sera probablement prolongéde quatre mois.De l’avis du ministre, toutes les dispositionsont été prises de manière à encouragerla création de nouvelles exploitations agricoles,ce qui a permis à 360 000 exploitationsde voir le jour et à la superficie irriguée d’atteindrepour la première fois 1,8 milliond’hectares. L’année 2011 a été égalementmarquée, explique M. Benaissa, par une meilleureorganisation de la commission nationalede recherche et d’orientation qui a permisd’identifier les wilayas qui s’appliquent lemieux dans le cadre de la politique de renouveau.Trois wilayas à la traine et que le ministrese garde de nommer ont été averties.Relevant plus loin les résultats encourageantsde l’opération de renouveau à la lumièredu règlement des problèmes de financementet du foncier et du renforcement desoutils de contrôle et d’évaluation qui restent àconsolider davantage, le ministre informe quetoutes les institutions ont été recentrées et tousles partenaires privés et publics sont, dé-sormais,associés dans la régulation du secteur àtravers les comités interprofessionnels : «Lamachine est mise en marche et tous les espacesont été adaptés de manière à permettreà tous les intervenants privés et publics detravailler en synergie en vue d’exploiter aumieux les compétences existantes».Il préconisera à ce titre la mise en place decomités exécutifs agricoles au niveau des wilayasqui doivent réunir, au moins une fois parmois, tous les intervenants pour assurer unemeilleure évaluation au niveau local et garantirla complémentarité entre tous les acteurs.«Le pouvoir de décision a été décentralisé, ilest actuellement au niveau local, l’administrationcentrale ne se charge désormais que dudéveloppement des mécanismes de contrôleet d’accompagnement», a tenu à rappeler leministre à la direction des représentants dusecteur au niveau des wilayas, invités à communiquerdavantage avec les producteurs età faire preuve de transparence dans le traitementdes dossiers.A travers les 13 filières agricoles, les résultats«encourageants» obtenus depuis lamise en oeuvre de la politique de renouveause manifestent par une production céréalièrede 42,45 millions de quintaux en 2011 qui adépassé les objectifs tracés à travers 27 wilayas.Dans la filière lait, la production de lacampagne 2010-2011 a atteint 2,92 milliardsde litres de lait pour un objectif global annuelde 2,73 milliards de litres. Les fourrages ontégalement enregistré un excédent par rapportà l’objectif tracé et dont l’écart a été assuré à64% par les wilayas de Batna et de Tizi-Ouzou. La production de la pomme de terrepour la campagne 2010-2011 est évaluée à38,49 millions de quintaux contre 32 millionsde quintaux en 2010, et les wilayas d’El-Ouedet Ain Defla réalisent 36% de cette production.La campagne agrumicole a aussi été bonneavec 11 millions de quintaux produits pour unobjectif global retenu au titre des contrats deperformance 2011 de 9,42 millions de quintaux,tout comme la campagne nattière 2010-2011 ayant réalisé 7,24 millions de quintauxpour un objectif de 7,11 millions de quintaux.La filière oléicole était elle aussi au rendez-vous avec une production de 6,1 quintauxdépassant de loin l’objectif retenu (4,3 millionsde quintaux). Les producteurs des filièresdes viandes rouges et blanches, malgréla flambée des prix sur le marché de détail,sont également allés au-delà des objectifs tracés,pour réaliser respectivement 4,2 millionsde quintaux et 3,36 millions de quintaux.Interrogé au sujet de la cherté de ces deuxderniers produits sur le marché, le ministre,tout en soulignant que les chiffres avancésconcernent la campagne 2011 clôturée en octobre,notera le manque d’organisation qui caractérisele marché des viandes, qui crée desdéséquilibres périodiques.

Hamida B.

Категория: Сельхозтехника | Добавил: kisbor (19.01.2012)
Просмотров: 514 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]