Главная » Файлы » Справочные материалы » Планы развития

Пятилетний план развития сельского хозяйства АНДР
[ Download/Скачать с сервера (6.20Mb) ] 17.08.2015, 14:55

Пятилетний план развития сельского хозяйства АНДР в период с 2014 - 2019 годы

1- Des productions agricoles :
- Les objectifs arrêtés conjointement avec les Directions des Services Agricoles et l'ensemble des autres intervenants, doivent être atteints pour garder la tendance de Ia croissance positive durant la campagne agricole 2014-2015. Au regard du poids important des céréales dans le calcul du taux de croissance, il est impératif de donner toute la priorité au respect de I'itinéraire technique notamment dans les aspects liés à la fertilisation et à I'irrigation d'appoint ;
- Une attention particulière devra être réservée au développement de la production laitière; des efforts devront être déployés pour augmenter le volume de la collecte de lait cru afin de réduire constamment le recours à la poudre de lait importé qui pèse sensiblement sur la balance commerciale du pays. Dans cette perspective, les laiteries publiques et privées sont appelées à
densifier leurs réseaux de collecte de lait cru ;
Maintenir la tendance à I'augmentation de la production de la pomme de terre au regard de sa part importante dans le régime alimentaire du citoyen, en agissant particulièrement sur le niveau des rendements ;
Mettre tout en æuvre pour adapter les assolements dans le sens d'une intégration plus importante des légumineuses alimentaires dans les processus de production.

2- Du foncier agricole:
Parachever l'opération de conversion du droit de jouissance en droit de concession ; Les services de I'administration centrale concernés, I'ONTA et les DSA, sont chargés d'engager des actions avec l'administration des Domaines à l'effet de doter, au plus tard fin décembre 2014, chaque exploitant agricole de son acte de concession;
Engager les procédures de mise en æuvre du droit de concession prévues par la loi n"10-03 du 15 aout 2010, notamment celles liées à la cession du droit de concession, de remembrement et de partenariat.
Accélérer l'opération de régularisation des exploitants agricoles bénéficiaires de I'APFA; un échéancier doit être établi dans ce sens sous l'autorité du wali, n'excédant pas le 31 mars 2015;
Engager le confortement des exploitants agricoles, occupants sans titres des tenes du domaine privé de l'Etat;
Veiller à faire exploiter l'ensemble des terres agricoles, quelque soit le statut juridique, en recourant si nécessaire, au dispositif législatif et réglementaire en vigueur en matière de sanction de la non exploitation des terres ;
Engager, pour les périmètres de mise en valeur et dont les études ont été achevées et validée, la réalisation des actions structurantes, dans le cadre des procédures édictées par la réglementation des marchés publics.
Veiller constamment à la préservation des terres agricoles, notamment à hautes potentialités, irriguées ou plantées ainsi que les terres du domaine forestier national. Une attention particulière devra être réservée à la lutte contre l'urbanisation incontrôlée et le gaspillage de cette ressource rare et non renouvelable.
3- De l'économie de l'eau :
Prendre les dispositions nécessaires pour l'atteinte de I'objectif arrêté par son excellence Monsieur le Président de la République, visant à disposer d'une sole irriguée de 2 millions d'hectares à la fin du quinquennat 2015-2019, notamment à la faveur de I'entrée en service des nouveaux périmètres de mise en valeur par la concession inscrits à I'indicatif des différentes wilayas ainsi que des grands périmètres irrigués qui seront crées avec I'entrée en service de nouveaux barrages; I'objectif arrêté pour I'année2015 doit impérativement être atteint;

Concrétiser l'objectif de sécurisation de 600 000 ha de céréaliculture par l'irrigation d'appoint notamment pour Ia production de semences. Dans cette perspective, la responsabilité de l'ensemble des acteurs concernés (Céréaliculteurs, CNA, OAIC, BADR, lNSlD, ITGC, CNMA, SGP, Fermes pilotes, etc.), est engagée quant à la mise en place des mécanismes d'encadrement, de financement et de soutien sectoriels et intersectoriels. En outre les

équipementiers sont invités à accroitre leur capacité de production, à moderniser les équipements
et à densifier leurs réseaux de distribution ;
Gonjointement avec le secteur des ressources en eau, valoriser les eaux non conventionnelles, notamment I'utilisation des eaux usées épurées pour l'irrigation, ressource en eau alternative devenue incontournable dans des zones connues par un déficit hydrique chronique ;
Vulgariser et accompagner les exploitants agricoles par l'incitation à l'utilisation des systèmes
économiseurs d'eau en affichant constamment ce créneau comme priorité absolue;
Etablir et mettre en æuvre un plan de vulgarisation, à travers notamment les spots télévisés et les
radios locales, qui appuiera la réalisation du programme en question dans de bonnes conditions ;
Réactiver au niveau de chaque wilaya, le Comité local de pilotaqe, chargé du suivi évaluation et
de I'animation du programme d'économie de I'eau.
4- Des fermes pilotes :
Concrétiser le partenariat privé-public pour le reste des fermes pilotes concernées à fin du 1'r
trimestre 2015;
Les Sociétés de Gestion des participations de I'Etat (SGP), en collaboration avec les lnstituts
techniques , les Directions des services agricoles des wilayas et les services de I'administration
centrale concernés, sont chargées d'établir un plan d'action visant !a réhabilitation du réseau des fêrmes pilotes pour rentabiliser les moyens de productions et développer davantage le programme de semences plants et géniteurs.
5- Du développement rural :
Accélérer la réalisation des programmes inscrits dans le contrat programme avec I'EAGR ;
Poursuivre systématiquement la mise en Guvre des Projets de proximité de développement rural intégrés (PPDRI) afin que l'objectif fixé (12.148 PPDRI), soit réalisé dans sa totalité à Ia fin de la campagne 2014-20'15. Pour cela, des réunions de suivi évaluation, doivent être tenues régulièrement entre les parties prenantes;
Rendre opérationnel, dans les meilleurs délais, Ie système d'information du programme de
soutien au renouveau rural (SI-PSRR) dans son contenu et sa mise en service effective pour
l'élaboration instantanée des bilans des réalisations.

6- Pour le domaine forestier national
Prendre les dispositions nécessaires pour assurer un bon déroulement de la campagne de
reboisement;
Renforcer le dispositif de lutte contre les incendies de forêts et les attaques parasitaires;
Procéder dans les meilleurs délais à I'assainissement du dossier relatif aux autorisations d'usage
concernant le domaine forestier national ;

Orr*,, le dossier des amodiations des vides labourables dans le domaine forestier national en
dehors des périmètres d'autorisation d'usage par I'adoption d'un système approprié
conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur;
Accélérer la mise en place du dispositif d'autorisation d'usage pour la création de forêts
récréatives;
Mener dans de meilleures conditions, la campagne d'exploitation des lièges ainsi que
l'opération relative aux travaux sylvicoles d'urgence confiés à l'EAGR.
7- De l'encadrement léqislatif et réglementaire :
La loi n"08-16 du 3 aout 2008 portant orientation agricole, a prévu dans ses dispositions d'autres
textes à caractère législatif ou réglementaire. L'ensemble de ces textes, dont les avants projets
sont déjà élaborés, doivent être soumis pour examen à des groupes ad hoc élargis à toutes les
structures du MADR. Les Directions Centrales concernées sont chargées de les finaliser
avant la fin de I'année 2014;
ll en de même du projet de loi modifiant et complétant la loi84-12 du 23 juin 1984 portant
régime général des forêts qu'il faudra finaliser avant la fin décembre 2014.

 

 

 

Категория: Планы развития | Добавил: kisbor
Просмотров: 314 | Загрузок: 69
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]